La recette du bonheur avec Affaires pâtissières

Coucou tout le monde. On se retrouve aujourd’hui avec un article un peu particulier pour deux raisons. En effet, il s’agit pour moi de ma première collaboration avec la marque « Affaires pâtissières » que j’apprécie énormément depuis juin 2017. Eh oui, les années passent bien vite mais en tout cas, mon avis n’a pas changé. (Je vous en avais déjà parlé ici, ici, ici, ici et ici). Je tiens à préciser que même si le produit ne m’avait pas été offert, je l’aurais acheté (C’est vous dire combien j’aime la marque. 🙂 ) car la qualité des produits est très bonne et ce que j’apprécie le plus, c’est la dimension humaine présente dans cette entreprise qui emploie des personnes handicapées. (D’ailleurs, je vous informe, avec un peu d’avance, que pour l’anniversaire de mon blog, je prévois de vous faire gagner un mois d’abonnement pour la chocobox littéraire ou un pot d’Extranut. (Ces deux produits sont tellement excellents que le choix va être cornélien. Heureusement, j’ai encore quelques mois pour réfléchir.).

affaires pâtissières avis chocobox littéraire artisan français tablettes chocolat faites main travailleurs handicapés

Cet article est particulier aussi parce que c’est la première fois que je produis un écrit littéraire pour présenter un produit d’une marque. (Je vous avais partagé deux textes qui vous avaient bien plu. 🙂 Si vous souhaitez les découvrir, cliquez ici et ici.) Autant vous dire que j’ai apprécié les libertés accordées par le fondateur d’Affaires pâtissières qui m’a laissé carte blanche. C’est le rêve de travailler avec une marque comme celle-ci (qui est aussi très professionnelle).

affaires pâtissières avis chocobox littéraire artisan français tablettes chocolat faites main travailleurs handicapés 5

Ainsi, dans cette chocobox littéraire, tout est soigné dans le détail. En effet, une jolie étiquette ferme le petit colis à l’intérieur duquel se trouve le précieux trésor. De plus, un emballage isotherme réalisé à la main permet de bien garder les tablettes. Enfin, il y a un petit dépliant sur lequel vous pouvez noter ce que vous inspire le chocolat. Je trouve le concept vraiment original. Si vous souhaitez commander cette box, c’est par ici. Je vais essayer d’avoir un petit code promo, si vous êtes intéressé(e)s. 🙂

affaires pâtissières avis chocobox littéraire artisan français tablettes chocolat faites main travailleurs handicapés 3

Ayant fait des études littéraires, je pourrais vous faire un commentaire de ce petit poème écrit par mes soins (et inspiré par les titres des tablettes) mais je vais juste me contenter de vous dire que j’ai choisi de jouer avec les clichés de la blogueuse dans la première strophe. Quant aux autres strophes, elles résument ce que je pense sur la marque Affaires pâtissières. (Pour la petite anecdote, je me suis légèrement inspirée du poème, Assis sur un fagot, appris au collège. Comme quoi, la culture peut servir même pour la pâtisserie. 🙂 )

affaires pâtissières avis chocobox littéraire artisan français tablettes chocolat faites main travailleurs handicapés 4

La recette du bonheur

Assise sur un fauteuil, emmitouflée dans un plaid écossais,

Les yeux rivés vers de délicates fleurs, et l’âme enchantée,

Une tablette de chocolat à la main,

Je songe au bonheur de ces petits riens du quotidien.

 

Cela fait déjà quelques mois que je la connais,

Cette marque française aux produits de qualité.

De nombreuses petites mains s’affairent

A faire les paquets et à réaliser les douceurs sucrées chez Affaires pâtissières.

 

Lorsque je songe à l’investissement de ces artisans,

Comment ne pas apprécier les délicieuses tablettes

Délicatement ornées d’un papier illustrant des œuvres d’art d’antan ?

Aussi, si vous souhaitez aider l’artisanat français,

Suivez ce conseil : n’allez point en supérette

Mais sur Internet, faites vos emplettes sucrées.

affaires pâtissières avis chocobox littéraire artisan français tablettes chocolat faites main travailleurs handicapés 1

En espérant que cet article vous aura plu, je vous souhaite une excellente semaine et vous retrouve ce week-end pour un article trouvailles. Si vous êtes intéressé(e)s pour avoir quelques petites astuces pour écrire un texte, n’hésitez pas à me le faire savoir. 🙂

Publicités

Salade d’épeautre avec du poulet, des courgettes et du fromage de chèvre

Coucou tout le monde. On se retrouve aujourd’hui, après une longue absence pour raisons personnelles, avec une recette de salade qui est simple à faire, assez rapide à réaliser (sauf la cuisson de l’épeautre) et délicieuse. Elle provient du merveilleux livre que je vous ai présenté ici. Quatrième recette testée, quatrième recette approuvée. Si vous souhaitez la découvrir, voici les ingrédients nécessaires pour 2 personnes :

-30 g de raisins secs

-150 g d’épeautre perlé ou d’orge perlé

-1 petit poignée de fleur de sel

-4 cuillères à soupe d’huile d’olive vierge extra

-100 g de blanc de poulet coupé en lanières d’1 cm

-1 courgette coupée en deux dans la longueur, puis en lamelles fines

-8 tomates cerise coupées en dés de 5mm de côté ou en moitié

-100 g de fromage de chèvre mi-frais coupé en dés de 5 mm de côté

-100 g de roquette grossièrement hachée

-le zeste râpé et le jus d’un citron

-1 petite poignée de feuilles de menthe ciselées

salade chèvre courgette épeautre tomate poulet 1.jpg

Dans un petit bol d’eau, faites tremper les raisins secs 30 minutes puis égouttez-les et pressez-les entre les doigts pour les essorer. Dans une casserole, mettez l’épeautre, couvrez d’eau et portez à ébullition. Ajoutez le sel et faites cuire en suivant les indications de l’emballage, jusqu’à ce que les grains soient tendres mais encore fermes. Égouttez et passez sous l’eau froide pour arrêter la cuisson. Déposez dans un saladier et réservez. Chauffez une cuillerée à soupe d’huile d’olive sur une plaque de cuisson ou dans une poêle antiadhésive, jusqu’à ce qu’elle commence juste à fumer.

salade chèvre courgette épeautre tomate poulet

Mettez à saisir les lamelles de poulet et de courgette 3 minutes de chaque côté en les badigeonnant d’huile au fur et à mesure, jusqu’à ce que la viande soit cuite. Retirez du feu et réservez. Ajoutez à l’épeautre les tomates, le fromage de chèvre, les raisins et la roquette. Arrosez avec les 3 cuillerées d’huile d’olive restantes et salez. Parsemez de zeste et arrosez de jus de citron. Parsemez les feuilles de menthe, puis remuez pour bien répartir l’assaisonnement. Disposez les lamelles de poulet et de courgette sur le dessus avant de servir. En espérant que cet article vous aura plu, je vous souhaite un excellent dimanche et vous retrouve le week-end prochain. 🙂

Salade italienne et présentation du livre « A la Romaine » d’Eleonora Galasso

Coucou tout le monde. On se retrouve aujourd’hui avec un article que j’avais hâte de vous partager. Il s’agit d’une recette de salade rapide et facile à réaliser. En plus, elle est délicieuse et peu coûteuse. 🙂 Que demander de plus ? En outre, elle provient d’un livre incroyable tant par les photographies que par la qualité des recettes proposées. En terme de cuisine, je trouve qu’il est intéressant de découvrir de nouvelles recettes venues des quatre coins du monde même si l’on garde des basiques (Allez, je vais prendre un exemple qui divise une bonne partie de la population française…. Le pain au chocolat.ahaha) ou qu’il y a le risque que « ça casse » comme ce fut le cas des pancakes de « Je suis healthy » (livre présenté ici). Ces derniers se sont révélés fort décevants d’un point de vue gustatif.

salade italienne oignon salade de pain livre recettes Eleonora Galasso avis review éditions du chêne Magucookies

Revenons à nos moutons…euh « A la Romaine »d’Eleonora Galasso, le coup de cœur de l’année 2018 (qui coûte 24,90 euros). Le livre comporte différents chapitres agrémentés de quelques anecdotes : Le rituel du petit déjeuner en ville, snacks, déjeuner en famille, dîners romantiques, etc. Il y en a pour tous les goûts (On ne trouve pas que des recettes à base de pâtes. #cliché) et pour tous les budgets. De plus, les recettes sont délicieuses. (Les trois testées ont remporté un franc succès lors du repas italien dont je vous ai présenté la décoration ici.) En somme, cet ouvrage constitue un incontournable. 🙂

salade italienne oignon salade de pain livre recettes Eleonora Galasso avis review éditions du chêne

Pour réaliser cette salade au pain pour 4 personnes, voici les ingrédients nécessaires :

-4 cuillères à soupe d’huile d’olive vierge extra

-200 g de pain de campagne coupé en petites bouchées

-4 tomates fermes

-2 gros oignons rouges épluchés

-1 concombre coupé en dés de 2cm de côté

-1 branche de céleri (effilée et coupée en dés de 2 cm de côté)

-15 olives noires dénoyautées

-40 g de roquette

-1 petite poignée de feuilles de basilic finement hachées

-2 cl de vinaigre de vin rouge ou blanc (Le balsamique convient aussi.)

-100 g de pecorino coupé en dés de 2cm de côté (Vous pouvez mettre du pecorino râpé.)

Dans une grande poêle antiadhésive, chauffez 2 cuillerées à soupe d’huile à feu vif. Ajoutez le pain et faites frire 5 minutes en remuant souvent. Les petits morceaux doivent être dorés et croustillants. Retirez du feu et mettez de côté.

Dans un bol, couvrez les tomates d’eau bouillante. Laissez reposer 1 à 2 minutes puis égouttez-les, incisez-les en croix du côté du pédoncule et ôtez la peau. Coupez-les en dés de taille moyenne et retirez les graines.

Émincez les oignons puis faites-les tremper 10 minutes dans un bol d’eau froide. Égouttez-les puis séchez-les sur un torchon. (Cette astuce est vraiment incroyable: je trouve qu’elle atténue le goût prononcé de cet aliment. Vous pouvez aussi faire revenir les oignons avec un peu d’huile dans un poêle mais cela est plus long.)

Dans un saladier, mélangez les ingrédients (sauf le pecorino) et ajoutez l’assaisonnement. (le vinaigre et les 2 cuillères d’huile restantes) Parsemez de pecorino au moment de servir.

En espérant que cet article vous aura plu, je vous souhaite une excellente semaine et vous retrouve normalement dimanche avec un article trouvailles. 🙂

Comment décorer sa table pour un repas italien ? #6

Coucou tout le monde. J’espère que vous allez bien. On se retrouve aujourd’hui avec un article décoration de table. Le thème que j’avais choisi était l’Italie car je m’étais dit que c’était parfait pour clore l’été. 🙂 C’est parti pour la présentation détaillée.

décoration table repas italien bouquet marks et spencer 3.jpg

1) La vaisselle et le linge de table

Afin de ne pas promouvoir une surconsommation, je réutilise le plus possible mes assiettes et couverts Maisons du Monde. Quant aux verres « citron », je ne me rappelle plus dans quel magasin je les avais trouvés. (Je vous mets cependant des liens qui vendent des verres avec un motif citron ou ananas : ici, ici et ici.) Pour les serviettes, vous pouvez en trouver des semblables ici.

décoration table repas italien bouquet marks et spencer 4.jpg

En ce qui concerne la nappe, j’ai opté pour des carreaux jaunes et blancs afin de rappeler non seulement le soleil mais aussi la couleur des citrons. D’ailleurs, à propos de ce fruit, je voulais vous préciser pour quelle raison le citron a une place importante dans la décoration de cette table. Il me rappelle les nombreux produits tels que le Limoncello et les savons en forme d’agrume vendus en Italie.

décoration table repas italien bouquet marks et spencer 7

2) Les produits en lien avec l’Italie

Lorsque j’organise un repas à thème, j’essaie au maximum de mettre en avant des artisans de qualité. Magucookies est une des personnes qui fournit toujours un travail exceptionnel (C’est une vraie artiste : elle réalise tout avec ses mains.) et répond aux attentes de ses clients tout en étant extrêmement gentille.

décoration table repas italien bouquet marks et spencer 10

De plus, elle est vraiment très honnête dans les prix pratiqués. Un vrai bonheur ! Voici la photographie des sablés que j’avais commandés. (N.B. : La photographie provient du compte de Magucookies sur Instagram.)

Italie sablés décorés drapeau italien colisée glace pizza bouche de la vérité.png

Les autres produits ont été achetés au BHV mais vous pouvez très bien vous en procurer dans une épicerie italienne ou dans des grandes surfaces.  En espérant que cet article vous aura plu, je vous souhaite un excellent week-end et vous retrouve mercredi pour une recette en lien avec l’Italie. Il s’agira d’une salade aussi belle que délicieuse.

BHV produits italiens magucookies

Ma robe rétro Monoprix à Montmartre

Coucou tout le monde. On se retrouve aujourd’hui avec un tenue rétro (d’inspiration années 40-50) que j’avais hâte de vous montrer. Ces photographies constituent un de mes shooting préférés tant par l’ambiance de fin d’été qui se dégage de ces clichés que par le lieu où elles ont été prises. Comment ne pas aimer (même avec des escarpins de 10 centimètres😁) Montmartre et ses jolies ruelles colorées, empreintes de calme ? (Certaines prises ont été réalisées non loin de la Maison rose, lieu très tendance sur les blogs.) Venons-en maintenant à la présentation de la tenue.

robe verte rétro monoprix chignon look tenue vintage glamour Montmartre escarpins topshop.jpg

La robe (disponible seulement en beige en ligne) provient de chez Monoprix (Je vous l’avais présentée ici avec le lien vers le site.). Quant aux chaussures, elles ne sont malheureusement plus disponibles mais au cas où vous voulez poster une annonce sur Vinted, je vous informe que ce sont des Topshop. (Toutes les précisions sont dans l’article.)

robe verte rétro monoprix chignon look tenue vintage glamour Montmartre escarpins topshop 4 .jpg

robe verte rétro monoprix chignon look tenue vintage glamour Montmartre escarpins topshop 3 .jpgEn guise de sac, j’ai opté pour un panier. En ce moment, le panier est à la mode mais ce n’est pas la raison pour laquelle je l’ai acheté. En effet, je trouve que cet accessoire au design rétro s’accorde avec de nombreuses tenues (Cela évite donc d’avoir 5000 sacs chez soi.) tout en étant bien pratique au quotidien.

robe verte rétro monoprix chignon look tenue vintage glamour Montmartre escarpins topshop 6
En ce qui concerne les accessoires, j’ai choisi de ne porter que des bijoux fins afin de ne pas surcharger la tenue : un simple collier de perles Monoprix, un bracelet et une bague argentée.

robe verte rétro monoprix chignon look tenue vintage glamour Montmartre escarpins topshop 5.jpg

En espérant que cette tenue vous aura plu, je vous souhaite un excellent week-end et vous retrouve normalement la semaine prochaine avec un article décoration de table pour un repas italien. (si les photographies ne sont pas trop floues.) Ce  sera le dernier article en lien avec l’été.

robe verte rétro monoprix chignon look tenue vintage glamour Montmartre.jpg

La recette de la tarte aux myrtilles

Coucou tout le monde. On se retrouve aujourd’hui avec le partage d’une spécialité culinaire française qui est vraiment délicieuse. Il s’agit de la recette de la tarte aux myrtilles. Voici le lien de la recette réalisée mais également le lien de la ferme qui vend des myrtilles en bocaux (J’ai utilisé les myrtilles sauvages au sirop.) qui sont….extraordinaires et vraiment excellentes. En plus, elles sont vendues moins chères qu’en magasin.

recette tarte myrtille mercotte avis où trouver myrtilles conserve excellentes.jpg

Donc si vous voulez vous fournir en myrtilles de grande qualité  (en commandant par téléphone ou en envoyant un mail) , c’est par ici. 🙂 En espérant que ce partage de recette vous aura plu, je vous souhaite un excellent dimanche et vous retrouve bientôt pour un article « look » normalement. 🙂

Jamais deux sans trois: trouvailles #66

# 1. L’autre jour, chez Gifi, j’ai découvert une jolie boîte rétro « Body Collection England, Vintage Bouquet » contenant deux rouges à lèvres et deux crayons à lèvres, le tout vendu à moins de dix euros (six euros si mes souvenirs sont exacts 🙂 ). Un petit mot sur ce produit: les teintes restent discrètes tout en étant bien visibles, le prix correct.

avis rouge à lèvres Body Collection England Vintage bouquet 1.jpg

L’ensemble est élaboré en Angleterre, ce qui constitue un avantage. De plus, il n’est pas testé sur les animaux. Malheureusement, la tenue n’est pas excellente mais ce type de rouges à lèvres est idéal pour qui veut se donner bonne mine pendant quelques heures.

avis rouge à lèvres Body Collection England Vintage bouquet.jpg

 # 2. Si j’avais vu cette robe sur le site, je ne l’aurais jamais achetée. Je trouve qu’en ligne, il est rare de trouver de bonnes mises en valeur de tenues. Heureusement, Valentine, du blog « Hello Valentine » a su donner une touche rétro à ce vêtement Monoprix. (Si vous souhaitez un aperçu, c’est par ici.). La coupe est sublime, la couleur parfaite et le tissu en lin reste agréable à porter. Il y a cependant un petit inconvénient, son prix un peu élevé. Comptez 50 euros pour cette jolie robe. (Si vous souhaitez vous la procurer, sachez qu’elle est disponible en beige ici. Faites vite, il ne reste plus beaucoup de tailles. Elle existait en vert foncé mais elle n’est plus vendue en ligne. C’est dommage car elle est vraiment magnifique. J’essaierai de vous publier un article look pour vous présenter cette robe dès que possible. N’hésitez pas à voir si la robe figure dans les rayons si vous voulez l’acheter.) N.B. : La photographie suivante provient du site Monoprix.

g-3612304392643-3_robe-longue-manches-courtes.jpg

# 3. Cela fait plusieurs mois que j’ai découvert une personne vraiment passionnée (et très gentille 🙂 ) par ce qu’elle fait, ce qu’elle partage sur son blog. J’ai nommé Une robe couleur de lune. Si vous aimez les looks vintage et rétro, le maquillage et le thé entre autres, vous ne serez pas déçus par la qualité des photographies proposées. (N.B. : Les photographies suivantes proviennent de son blog et je suis émerveillée par l’ambiance qui se dégage de ce look aux allures de princesse russe, non ?)

une robe couleur de lune avis blog 2.jpg

De plus, je trouve que ces articles sont variés (lecture, couture/DIY, looks, etc.) et très intéressants. Donc, n’hésitez pas à y faire un tour. En espérant que cet article vous aura plu, je vous souhaite une excellente semaine et vous retrouve bientôt. 🙂

img_0906hd.jpg

Pourquoi j’ai perdu mon pari

     Quelle honte quand j’y repense! J’ai perdu ce maudit pari : prouver à mes amis que je n’avais peur de rien, même la nuit, dans un endroit lugubre. Ninon m’avait pourtant mis en garde !!! Mais ça été plus fort que moi….

      Un soir, pour fêter l’anniversaire d’Alex, étudiant en lettres comme nous cinq, nous dînâmes dans un restaurant russe. Après une soirée bien arrosée à la vodka, Léo me lança un pari. Pourquoi pas dans le musée de mon père ? répliquai-je comme un abruti.

Annex - Grant, Cary (Enter Madame)_03.jpg

Ah ouais ! Pas bête! répondit Manon. Je leur avais en effet raconté les expériences de mon père, gardien dans un musée de cire quelque peu inquiétant. Parfois, il avait l’impression que, la nuit, les statues se déplaçaient, clignaient des yeux et même, une fois, l’avaient suivi ! Finalement, nous décidâmes tous de participer à ce jeu idiot, où l’un d’entre nous devait rester enfermé une nuit dans cet endroit. Après un « Alea jacta est ! » à l’unisson, nous lançâmes tour à tour les dés. Évidemment, le sort s’acharna sur moi…

Le lendemain, vers dix neuf heures trente, nous nous rendîmes tous au Musée. Après un dernier mot d’encouragement, ils me laissèrent seul, dans l’immense hall, avec toutefois un sac contenant une lampe électrique et un téléphone portable. Les statues, aussi immobiles que des morts, m’attendaient.

Huit coups retentirent, annonçant la fermeture : l’aventure commençait enfin ! Cependant, le crépuscule n’étant pas encore tombé, il me restait encore trois heures avant que la nuit n’enveloppe la Terre de son manteau étoilé. Réalisant que je devais me trouver une cachette rapidement, je franchis les cordelettes de sécurité et me réfugiai dans un coin, derrière un meuble en bois. Pour m’occuper, j’allumai mon téléphone portable et entamai une partie de solitaire. Ce jeu était bien approprié pour une telle situation !

Tout à coup, je perçus des bruits de pas. Me dissimulant au mieux, je vis mon père effectuer sa dernière ronde, avant de quitter le musée. Quelques minutes de silence total. A peine étais-je sorti de la pénombre que … horreur ! Devant moi se dessinait une scène sanglante et glauque où un garde d’une autre époque exposait aux yeux des spectateurs et des badauds enthousiastes, la tête d’une femme, celle de Marie-Antoinette ! La guillotine se dressait, fière d’avoir vaincu la royauté. Des gouttes de sang encore fraîches maculaient le couperet de la guillotine qui, hélas, n’avait pas encore fini sa besogne : trois autres femmes (des aristocrates sans doute…) montaient calmement les marches qui les acheminaient vers une mort certaine. Leurs cheveux étaient coupés très court afin de faciliter le travail du bourreau et celui du couperet. Quelle chance de ne pas être né à cette époque !

Je me ressaisis et décidai de sortir de cette salle maudite. Continuant d’explorer le Musée à la torche, j’entendis les onze coups fatidiques sonner au clocher. Seules mes chaussures martelant le plancher résonnaient dans les vastes couloirs, couloirs sombres où les silhouettes des statues se reproduisaient sur les murs. L’atmosphère me donnait l’impression que cet endroit était occupé … De temps en temps, j’éclairai faiblement des pièces obscures dont je ne franchissais pas le seuil. J’espérai ne pas me retrouver nez à nez avec une statue ayant l’allure d’un spectre. J’avais l’impression que quelqu’un m’épiait, que les yeux des statues étaient tous orientés vers moi. Après m’être retourné plusieurs fois, je continuai de parcourir les salles.

Rebeca05.png

Je découvrais ainsi des personnalités qui, auparavant m’étaient inconnues : Georges Bizet, Dalida, Bernard Arnault, et bien d’autres. Toutes les statues étaient répertoriées par thèmes ou par époques. Un profond silence régnait quand je pénétrai dans la chambre mortuaire où des prêtres égyptiens embaumaient un de leurs grands pharaons : Ramsès II. Bien que je ne fusse pas superstitieux, je me retirai au plus vite de la chambre funèbre et entrai vers un endroit plus agréable à visiter : la mise en scène du festival de Cannes. Peut-être y trouverai-je Monica Bellucci, mon actrice préférée. Oui ! elle était là, toujours aussi belle, vêtue d’une robe pourpre sur laquelle ondulaient ses longs cheveux noirs. En admiration devant elle, je m’en éloignai petit à petit en faisant quelques pas en arrière. Une main se posa brusquement sur mon épaule. Pris de panique, je pivotai d’un coup, renversant la sculpture de George Clooney, qui s’effondra dans un fracas infernal. Le bruit de la chute résonna çà et là, donnant l’impression que le Musée allait s’écrouler comme un château de cartes. Après quelques secondes de silence, j’examinai le personnage qui gisait par terre pour voir si les dégâts étaient importants. Apparemment, rien de grave.

Vingt trois heures trente passées : je me retrouvai dans la salle des Miroirs où mon image se reflétait à l’infini. Une ombre furtive se profilait sur l’un d’eux derrière moi. Je sursautai et me retournai : personne ! Trucage, illusion, je ne cherchai pas à en savoir davantage et me retirai au plus vite. Maintenant, à l’approche de minuit, les minutes s’écoulaient aussi lentement que les heures. Je continuai ma visite nocturne et de temps en temps, j’entendais le grincement d’une porte, le crépitement d’un feu. Certainement était-ce mon imagination trop fertile qui inventait de tels détails… Désormais, il ne restait plus qu’une salle à explorer. A peine y étais-je entré que la porte se referma brusquement derrière moi. Je sursautai, puis je ris nerveusement de cette petite frayeur. Cette porte se ferme automatiquement, me dis-je pour me rassurer. Ils étaient là, les criminels de tous les temps, de Néron à Ivan le Terrible, en passant par Vlad III l’Empaleur (tristement connu sous le nom de Dracula) et Jack l’Éventreur. Je frissonnai à la vue de ces êtres à l’air menaçant qui avaient fait passer de vie à trépas un bon nombre de leurs compatriotes. Les piles de ma torche commençant à se fatiguer, j’appuyai sur l’interrupteur pour éclairer la pièce ; je fus surpris de constater que l’ampoule n’illumina la salle que pendant quelques secondes. Puis tout s’assombrit à nouveau.

Le silence devenait pesant, l’atmosphère accablante. Le campanile sonna un coup dans la ville endormie. Distrait une fraction de seconde par le son de l’horloge, j’oubliai où je me trouvais. Un hurlement sorti des profondeurs du musée, me rappela à la réalité. C’était le cri désespéré d’une femme qui voyait la mort arriver. Appelait-elle quelqu’un pour venir à son secours? Que faire?

102909_scream_of_fear_strasberg_screamCROP.jpg

Mon cœur s’était arrêté de battre et la peur s’empara soudainement de moi : une sueur glacée coulait le long de ma nuque, il m’était impossible d’avaler ma salive et mes jambes se dérobaient sous moi. Mes mains tremblaient, j’eus de la peine à composer le numéro d’Alex.

– Pourquoi chuchotes-tu ? Tu as peur qu’une statue t’étrangle ? ricana Alex.

Je le suppliais de venir tout de suite. Ce n’était pas une plaisanterie. Au son de ma voix, il le comprit.

Mon père vérifia avec mes amis que toutes les ouvertures étaient bien fermées et fit le tour complet du musée. Il n’y avait absolument personne.

N.B. : J’avais écrit cette nouvelle fantastique (donc cette histoire est purement fictive 🙂 ) il y a quelques années pour un concours sur la peur. En espérant qu’elle vous aura plu et en attendant de vous lire dans les commentaires, je vous souhaite un excellent dimanche et vous avertis que l’on se retrouve dans une dizaine de jours environ. En attendant, je vous souhaite un beau mois d’août. 🙂

Les photographies proviennent de ces sites :

http://doctormacro.com/Movie%20Star%20Pages/Grant,%20Cary-Annex4.htm (site doctormacro)

http://el-pobre-cito-hablador.blogspot.com/2013/11/rebeca-la-sombra-del-pasado-es-alargada.html  (extrait du film « Rebecca »)

https://www.nbcnewyork.com/the-scene/events/Classic-Horror-Flicks-Resurrected-For-Halloween.html

Jamais deux sans trois: trouvailles # 65

# 1. Il y a quelques semaines, j’ai eu l’occasion de me rendre chez « la petite marchande » à Angers. Cet endroit regorge de merveilles. J’y ai découvert, entre autres, ces jolis gobelets en plastique sur le thème de Belle et Bo. Le prix est certes élevé (5,50 euros les 8) mais le motif reste indémodable. Comment ne pas trouver ravissant le petit lapin Bo ? 🙂 (Si jamais vous recherchez des articles de décoration de table sur différents thèmes, il y a le site de la marque d’où proviennent les gobelets.)

belle et bo gobelets plastique carton vintage lapin rabbit

# 2. Si vous recherchez un démaquillant ou plutôt une solution micellaire efficace, je vous recommande celle de Bioderma. En effet, elle nettoie bien le visage en ôtant le maquillage, le mascara. (J’ai testé avec ce mascara Marc Jacobs.) De plus, l’odeur de ce produit (sans paraben) est discrète et agréable, et le prix est assez raisonnable (comptez 5 euros environ).

bioderma démaquillant sébium H2O avis review solution micellaire.jpg

# 3. Comme vous le savez sans doute (si vous avez lu la partie « à propos » que je vais sans doute améliorer prochainement), j’aime énormément les pays nordiques et spécialement la Suède. Aussi, j’ai été plus que ravie de découvrir un joli livre de recettes écrit par la reine du polar suédois, Camilla Läckberg. Voici mon avis sur le livre « A table avec Camilla Läckberg » des éditions Actes Sud : tout d’abord, j’apprécie énormément que le livre soit imprimé à Barcelone et non en Chine. Cela se ressent sur la qualité du produit (et sur le prix : comptez 29 euros en librairie.^^Si vous ne le trouvez pas en magasin, il peut être quelquefois disponible ici sur Priceminister.).

à table avec camilla Läckberg avis livre de recettes recipe scandinavian Suède 1  .jpg

Ensuite, les quelques photographies de Fjällbacka donnent envie de voyager et celles des plats proposés sont principalement des gros plans et motivent à se mettre aux fourneaux. 🙂 Enfin, les recettes fournies restent originales et j’aime qu’il n’y ait pas que des plats à base de poisson. En ce qui concerne les desserts, il me tarde de les essayer. Je vous en partagerai quelques-uns ici. En espérant que cet article vous aura plu, je vous souhaite une excellente semaine et vous retrouve samedi ou dimanche prochain.

Jamais deux sans trois: trouvailles #64

# 1. J’ai découvert totalement par hasard, au détour d’un rayon, un article que je n’aurais jamais pensé acheter un jour. Pourtant, tout le monde en a parlé sur la blogosphère mais cela ne m’avait guère intéressée. Et pourtant, à bien y réfléchir, c’est une excellente invention que cet objet. 🙂 (Vous allez comprendre pourquoi.) J’ai nommé le…Bullet agenda. Il s’agit d’un agenda fait pour mieux s’organiser. La couverture est souple et le format moyen. Dans les premières pages sont fournies les explications (simples) pour un bullet journal réussi. J’apprécie le fait qu’il contienne des exemples illustrés de bullet agenda et quelques pages de dessin (en lien avec la nourriture, les plantes, les lettres, etc.) à décalquer.

avis bullet agenda Larousse Hachette

(On peut également illustrer ce journal avec des autocollants comme ceux-ci ou ceux-là.) Après quelques jours d’utilisation, je dois dire que je suis surprise qu’il stimule à ce point la créativité et qu’il soit vraiment efficace. En fait, je trouve important d’éviter les listes sans fin qui ne motivent pas à réaliser les tâches. Cet agenda permet de regrouper tout et facilite ainsi la gestion des informations. Une vraie petite merveille à … moins de 10 euros !

# 2. Comme j’organise assez fréquemment des repas à thème (que je vous présente sur le blog sous la forme « Comment décorer sa table pour un repas ….. »), j’ai acheté à Angers, chez Favry, un tampon encreur sur lequel figure le mot « menu ».  Je trouve l’écriture magnifique et la taille idéale. Le seul inconvénient peut être son prix (8,90 euros) mais si l’on s’en sert souvent, cela est rapidement rentabilisé.

tampon encreur menu vintage retro mariage

# 3. Il y a quelques mois, Margot, auteur du blog « You make fashion », a publié aux éditions First un livre qui s’intitule « Je suis healthy ». Il s’agit d’un guide dans lequel figurent des recettes, des exercices de sport, des conseils, des exemples de menu. A première vue, ce livre semble parfait. Cependant, je reste mitigée. Le format et la couverture brochée se révèlent agréables pour un livre de ce type. En ce qui concerne les photographies, elles restent jolies sans être sublimes ou magnifiques. Concentrons-nous à présent sur le contenu car c’est ce qui importe, non ? 🙂 Pour faire simple, je trouve que ce guide contient peu de conseils originaux quand on connaît les basiques du rééquilibrage alimentaire (à savoir éviter le sucre, etc.). Il y a également beaucoup de redites.

youmakefashion je suis healthy avis livre rééquilibrage alimentaire blogueuse Margot

Mais alors ce qui peut décevoir, c’est le peu de recettes (16 au total) figurant dans ce livre censé aider pour le rééquilibrage alimentaire. Il y a certes des recettes que je vais m’empresser de tester (trois à vrai dire : les nouilles au poulet, le banana bread et les pancakes. C’est d’ailleurs la principale raison de mon achat. Je les partagerai peut-être sur le blog. 🙂 ) mais si vous voulez acheter ce livre pour les recettes, vous risquez d’être quelque peu désappointé. (N.B. : La photographie suivante provient d’Amazon.)

margot you make fashion

Malgré ces points négatifs importants que je viens de vous énoncer, j’apprécie le fait que la routine sport de Margot soit fournie avec des dessins et des explications à chaque exercice. De plus, le ton du texte reste naturel, comme dans un blog et cela convient bien pour le sujet abordé. En résumé, ce livre est agréable mais il ne constitue pas un incontournable. En espérant que cet article vous aura plu, je vous souhaite un excellent week-end et vous retrouve en fin de semaine prochaine.