Archives

Quelles musiques écouter pour un retour dans le passé ? # 1

Coucou tout le monde. On se retrouve après plusieurs semaines d’absence, un mois et demi pour être exacte. 🙂 Je compte bien me rattraper en vous publiant quelques articles dans les prochaines semaines. Avant de vous parler de musique, je voulais savoir si vous aviez passé un excellent week-end de Pâques et si vous aviez pu profiter du beau temps (N.B. : La photographie suivante provient de ce site.).

8a4cc895aa7d43d41c5a0963b1f89338

Il y a quelques temps déjà, je vous évoquais dans cet article, l’influence exercée par la musique lors des sessions photographies. Aujourd’hui, je vous ai sélectionné les musiques ou vidéo qui ont le pouvoir de me faire voyager dans les années 40-50 ou qui sont un ingrédient essentiel pour voir la vie en rose, apporter une source d’inspiration et de bonne humeur au quotidien, etc. 🙂 C’est parti ! (N.B. : Si vous souhaitez écouter les musiques sur Youtube, je vous ai fourni les liens. Il suffit juste de cliquer sur les mots soulignés. 🙂 )

1) Le film The Artist

Je vous présentais ici le film The Artist dont j’apprécie particulièrement la bande son. Cependant, trois musiques ont particulièrement  retenu mon attention : Pretty Peppy, George Valentin et Waltz For Peppy (Je suis une inconditionnelle de valses mais alors celle-ci est tellement romantique, tellement calme.)

the artist avis review film vintage retro

2) Gene Kelly

Comment évoquer les années 50 sans parler de Gene Kelly ? Dans cette vidéo I like myself, vous pourrez le voir faire du roller avec une musique sympathique. 🙂 Bien évidemment, les chansons du film Singin in the rain restent incontournables (mais en numéro 1, figurent You were meant for me et Singin in the Rain). N.B. : L’image suivante provient du site « Doctormacro ».

Annex - Kelly, Gene (Singin' in the Rain)_02.jpg

3) Seth MacFarlane

J’ai découvert cet artiste de manière insolite. Si vous souhaitez savoir comment cela s’est fait, c’est par ici. 🙂 Let’s Face the music and dance et You and I vous donneront sans doute envie de danser. N.B. : La photographie suivante provient du site « aceshowbiz ».

seth-macfarlane-4th-annual-governors-awards-02

4) Vera Ellen

Souvent quand on parle des années 50, on pense aux comédies musicales. J’ai découvert, il y a plusieurs années trois clips de danse (Thinking of you, du film Three Little Words, The best things happen while you’re dancing, du film White Christmas, It’s a lovely day today, du film Call Me Madam) qui peuvent vous plaire (En plus, les robes portées par Vera Ellen sont sublimes.). N.B. : La photographie suivante provient de ce site.

White Christmas + Vera Ellen + Danny Kaye + Dancing 2

5) David Raksin

Ce nom ne vous dira peut-être rien. En tout cas, je vous invite à découvrir les sublimes musiques que David Raksin a composées pour le film Laura. Je trouve que les musiques sont d’une importance capitale pour nous permettre de nous plonger dans une ambiance, etc. Je trouve qu’un film peut perdre de sa valeur et avoir moins de succès si les musiques sont décevantes. Je ne sais pas ce que vous en pensez. 🙂 (N.B. : La photographie suivante provient de ce site.).

laura

En espérant que cet article vous aura plu, je vous souhaite une excellente semaine et vous retrouve en fin de semaine pour un article.

 

 

Publicités

Quelques conseils pour prendre une photographie harmonieuse et vivante

Coucou tout le monde. 🙂 Aujourd’hui, je vais vous parler des étapes nécessaires pour rendre une photographie harmonieuse. Je prévois d’autres articles consacrés aux envers du décor, aux retouches d’une photographie, etc.

1) L’importance du choix du thème

-Avant de définir l’arrière-plan, choisissez le thème de la photographie (ambiance cocooning, estivale, festive…). Cela vous permettra d’opter pour les bonnes couleurs, les motifs adéquats ou encore la luminosité qui convient et d’organiser plus facilement votre composition.

2) L’arrière-plan

-Choisissez en général un arrière-plan qui contraste avec l’objet que vous voulez présenter. Ainsi, si l’objet central est foncé, prenez un fond plutôt clair, et vice versa. Cela permettra une mise en valeur. Sur la photographie suivante par exemple, l’assiette blanche et la salade sont mises en valeur grâce à la couleur foncé du bois.

salade italienne oignon salade de pain livre recettes Eleonora Galasso avis review éditions du chêne

-Si vous voulez varier les fonds, faites preuve d’imagination en vous servant de tissus (torchons, nappes, etc.), de vêtements (pulls, robes, écharpes, etc.), d’objets ou de meubles (fauteuils, coussin, table, etc.). Vous pouvez également utiliser des papiers réservés aux loisirs créatifs ou encore utiliser des publicités ou photographies d’actrices par exemple. D’ailleurs à ce propos, je choisis fréquemment des photographies anciennes d’actrices pour présenter du maquillage. C’est simple et efficace.😉 (cf. photographie suivante)

avis mascara effet faux cils superstar l'oréal paris

-Pour essayer de rendre la photographie harmonieuse, j’évite de mélanger les motifs. Ainsi, je n’utiliserai pas un fond à pois si je présente un livre recouvert d’un motif tartan. (J’opte pour un fond blanc quand il y a des motifs comme celui de la photographie suivante.) N.B.: Certains arrivent très bien à mélanger différents motifs tout en conférant une touche artistique à leurs photographies donc c’est à vous de voir.😊 Je me rappelle à ce propos d’une affiche sur laquelle figurait une femme portant un haut à pois et une jupe rayée (ou l’inverse, je ne sais plus🤔), et ces motifs qui ne sont généralement pas associés convenaient vraiment bien à cette personne.

Angel Adoree livre recette cookbook recette radis Vintage tea time

3) La composition d’une photographie

a) L’unité du thème

Quand on réalise une photographie, on peut choisir d’assembler des éléments au hasard ou au contraire opter pour une mise en scène, comme si l’on racontait une histoire. Pour réussir le plus possible cette dernière, je réunis tous les objets qui pourraient correspondre au thème : bijoux, figurines, livres, etc.

sablés magucookies avis new york décorés main drapeau américain taxi new yorkais statue de la liberté

b) Le choix des couleurs

Je choisis en général deux ou trois couleurs dominantes qui iront avec l’objet présenté. Ainsi, pour les photographies en lien avec Noël, j’ai opté pour du vert, du doré et du rouge.

thé noir bergamote vanille marquise de sablé la sablésienne bleuets 2

Pour l’automne/hiver,  je mets davantage du sapin, des pommes de pin (en somme des couleurs plutôt sombres) alors qu’au printemps ou en été, je  choisis des fleurs aux couleurs chatoyantes. Lors de cette étape, je mets de côté ce qui n’a aucun lien avec le thème.

c) La photographie, un tableau vivant ?

Pour conférer à une photographie une impression de tableau vivant, je rajoute des pétales ou des feuilles en arrière-plan, je pose une tasse remplie avec une boisson chaude, je place des petits biscuits, je dispose une bougie allumée ou une guirlande, etc.

merveilleux pain d'épices Mima sinclair avis review cookbook livre recettes Noël Christmas Albin Michel vintage maison Hansel et Gretel 1

J’aime également ajouter quelquefois un bouquet qui apporte de la gaieté et de la couleur. La photographie doit donner l’impression que le temps est capturé, qu’une personne s’est absentée quelques instants et qu’elle va revenir. Pour éviter qu’une photographie ne fasse vide, j’ajoute les pétales dans les coins qui semblent vides ou alors je rogne la photographie. En résumé, les incontournables sont des fleurs, de la nourriture, de la lumière (bougies ou guirlandes), quelquefois un ou plusieurs livres ou des journaux, des boîtes.

cropped-the-artist-avis-review-film-vintage-retro

d) Changer les éléments selon le type de photographie ?

Selon le style de photographies, je n’utilise pas le même type d’objets. Ainsi, pour les photographies de bijoux, je préfère souvent faire un gros plan sur le bijou et mettre en arrière-plan des fleurs ou des branches seulement.

collier perles moins 10 euros Monoprix bala booste

Pour les chaussures, il est par exemple plus joli de les montrer sur une pile de livres en prenant soin de placer un plastique sous celles-ci. Pensez à prendre des livres de couleurs différentes.

sarenza escarpins noirs vernis avis georgia rose vintage. 1 escarpins noeud preppy jpg

Pour les vêtements, je les dispose en général sur un joli cintre. Pour les desserts ou les éléments sucrés, je choisis de les présenter sous la forme d’un tea time en disposant une théière, une tasse et des petits gâteaux, tout en n’omettant pas le bouquet de fleurs.

recette tuile vintage tea coffee time retro

Après ces quelques conseils, je vais vous laisser en vous souhaitant un excellent week-end. N’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions, etc. 🙂

La Maison Drans ou l’art du sablé

Coucou tout le monde. On se retrouve aujourd’hui avec un article que j’avais hâte de vous publier. 🙂 Comme vous le savez sans doute, je trouve important de soutenir le plus possible le made in France, celui des artisans qui s’investissent pour garder et promouvoir la qualité et le savoir-faire. Je vous avais présenté ici et ici deux marques que j’affectionne énormément: Magucookies et Affaires pâtissières. Une troisième vient de rejoindre le groupe. (Comme on dit, jamais deux sans trois. 🙂 ) Il s’agit de la Maison Drans. Cette biscuiterie, située à Sablé, est le seul établissement à détenir la véritable recette des sablés et croyez-moi, si vous avez un jour l’occasion de déguster ces petits délices, vous serez conquis par la finesse de ces douceurs.

maison drans avis review sablé sablés croq'amours

J’apprécie que cette marque prévoie les sablés en fonction des saisons. Ainsi, en hiver, par exemple, sont vendus des sablés à la cannelle, à la pomme et aux autres saveurs de ce type. La boutique réalise aussi des biscuits « croq’amour » (meringues aux amandes et aux noisettes) et également des tuiles. En ce qui concerne le prix, il est honnête puisque les sablés sont faits à la main. (Comptez moins de 15 euros pour 300 grammes de biscuits/croq’amours/tuiles). De plus, le packaging proposé est raffiné. Je ne peux que vous recommander une telle marque.

maison drans avis review sablé sablés croq'amours vintage retro paris tour eiffel tower eiffel parisienne

Si vous souhaitez découvrir la page Instagram de cette marque, cliquez sur ce lien et si vous voulez commander en ligne, c’est par ici. En espérant que cet article vous aura plu, je vous souhaite une excellente semaine.  🙂

Bilan de l’année 2018 et projets pour 2019

Coucou tout le monde. On se retrouve aujourd’hui avec un article pour faire le bilan de l’année écoulée et vous présenter les projets en lien avec le blog. Avant tout, je tenais à vous remercier à nouveau pour votre fidélité et vos retours sur le blog, sur Instagram ou Facebook. D’ailleurs, à ce propos, je vous ai prévu des petits lots (dont celui de la photographie ci-dessous) dans cet article. Tout le monde peut participer. 🙂 Bienvenue aux nouveaux abonnés.

thé noir bergamote vanille marquise de sablé la sablésienne bleuets 2

1) Bilan de l’année 2018

Dans cet article, je vous avais parlé des projets que je voulais mettre en place sur le blog. Malheureusement, par manque de temps, je n’ai pas pu tous les faire. En effet, comme j’aime de plus en plus tenter de vous proposer des articles variés contenant des photographies « travaillées » (Enfin, disons que j’essaie de faire en sorte que les photographies soient assez jolies à regarder. 🙂 ), je n’ai pas eu le temps d’écrire des articles avec des photographies pour les tutoriels coiffure. Aussi, cette année, je me fixe comme objectif de publier au moins un article « tutoriel coiffure » à l’aide de ma perruque blonde présentée ici. Teasing : Il s’agira sans doute d’un chignon. 🙂 N.B. : la photographie suivante provient du site doctormacro.

Grace Kelly projet tutoriel coiffure vintage rétro chignon.jpg

En ce qui concerne le projet « La France vintage », je vais essayer de m’y mettre cette année. Tout comme les articles « tutoriel coiffure », je me fixe comme objectif de publier au moins un post. (N.B. : Dans ce type d’article, je compte présenter des événements/lieux/distractions en lien avec le vintage/rétro.) N.B. : L’image suivante provient de ce site.

carte-postale-paris-paulette-natives-deco-retro-vintage-humoristique.jpg

Cette année, j’ai en revanche créé plusieurs décorations à thème intitulées « Comment décorer sa table pour un repas…? ». Je vais essayer de publier les recettes associées, histoire que cela puisse être complet tout en vous fournissant des idées. 🙂

comment décorer sa table pour un repas new yorkais 3

Il y a quelques mois, j’ai eu également la possibilité de collaborer avec une de mes marques préférées, Affaires pâtissières, et je dois avouer que cela m’a permis de proposer du contenu un peu différent qui vous a plu. Si vous souhaitez lire l’article, cliquez sur ce lien.

affaires pâtissières avis chocobox littéraire artisan français tablettes chocolat faites main travailleurs handicapés 1

2) Projets pour l’année 2019

En nouveautés pour l’année 2019, je voulais savoir si vous étiez intéressés par des articles « musique ». Dans ceux-ci, je compte mettre en avant des musiques antérieures pour la plupart aux années 70. Il y aurait aussi bien des musiques de films et de séries que de la musique classique. N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez. N.B. : La photographie provient de ce site.

vera ellen vintage film rose poudré comédie musicale

En 2018, j’ai publié des articles qui vous ont surpris (Si vous souhaitez les lire, cliquez ici et ici.) et je compte bien poursuivre dans cette lancée en écrivant ce style d’articles. 🙂

carte postale vintage glamour dior postcard petite marchande angers

Autre projet : je vais écrire des articles en lien avec le blog. Ainsi, je souhaite vous préparer des articles sur comment faire des photographies de plats, de fleurs, etc. Dans ces articles, je vous montrerai quels éléments permettent de rendre une photographie plus jolie, etc. N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez et si vous êtes partants pour cette sorte d’article. Et vous, quels sont vos projets pour vos blogs, etc ?

Pour terminer, voici un récapitulatif des articles les plus lus cette année.

Si vous voulez consulter les articles, voici les liens:

Recette de la mousse de truite fumée, chouquettes aux lardons, look de Grace Kelly, look de mariage, look avec robe à pois, Noël avec Villeroy et boch et Affaires pâtissières, A propos, la jupe tartan, jamais deux sans trois trouvailles #66, ambiance de Noël avec villeroy et boch, La cerise sur le gâteau, Un retour en arrière avec Dior, Mes cinq choses préférées faites à Portovenere, Tutoriel de la robe de Grace Kelly, Tutoriel de la robe vintage, Ma petite robe rétro Monoprix à Montmartre, Pâques 2017

(Cet article a été partagé… 40 fois sur Facebook et a été vu plus de 300 fois en peu de jours. Lol. J’ai été bien surprise.) En espérant que cet article vous aura plu, je vous souhaite un excellent dimanche.

Jamais deux sans trois: trouvailles #66

# 1. L’autre jour, chez Gifi, j’ai découvert une jolie boîte rétro « Body Collection England, Vintage Bouquet » contenant deux rouges à lèvres et deux crayons à lèvres, le tout vendu à moins de dix euros (six euros si mes souvenirs sont exacts 🙂 ). Un petit mot sur ce produit: les teintes restent discrètes tout en étant bien visibles, le prix correct.

avis rouge à lèvres Body Collection England Vintage bouquet 1.jpg

L’ensemble est élaboré en Angleterre, ce qui constitue un avantage. De plus, il n’est pas testé sur les animaux. Malheureusement, la tenue n’est pas excellente mais ce type de rouges à lèvres est idéal pour qui veut se donner bonne mine pendant quelques heures.

avis rouge à lèvres Body Collection England Vintage bouquet.jpg

 # 2. Si j’avais vu cette robe sur le site, je ne l’aurais jamais achetée. Je trouve qu’en ligne, il est rare de trouver de bonnes mises en valeur de tenues. Heureusement, Valentine, du blog « Hello Valentine » a su donner une touche rétro à ce vêtement Monoprix. (Si vous souhaitez un aperçu, c’est par ici.). La coupe est sublime, la couleur parfaite et le tissu en lin reste agréable à porter. Il y a cependant un petit inconvénient, son prix un peu élevé. Comptez 50 euros pour cette jolie robe. (Si vous souhaitez vous la procurer, sachez qu’elle est disponible en beige ici. Faites vite, il ne reste plus beaucoup de tailles. Elle existait en vert foncé mais elle n’est plus vendue en ligne. C’est dommage car elle est vraiment magnifique. J’essaierai de vous publier un article look pour vous présenter cette robe dès que possible. N’hésitez pas à voir si la robe figure dans les rayons si vous voulez l’acheter.) N.B. : La photographie suivante provient du site Monoprix.

g-3612304392643-3_robe-longue-manches-courtes.jpg

# 3. Cela fait plusieurs mois que j’ai découvert une personne vraiment passionnée (et très gentille 🙂 ) par ce qu’elle fait, ce qu’elle partage sur son blog. J’ai nommé Une robe couleur de lune. Si vous aimez les looks vintage et rétro, le maquillage et le thé entre autres, vous ne serez pas déçus par la qualité des photographies proposées. (N.B. : Les photographies suivantes proviennent de son blog et je suis émerveillée par l’ambiance qui se dégage de ce look aux allures de princesse russe, non ?)

une robe couleur de lune avis blog 2.jpg

De plus, je trouve que ces articles sont variés (lecture, couture/DIY, looks, etc.) et très intéressants. Donc, n’hésitez pas à y faire un tour. En espérant que cet article vous aura plu, je vous souhaite une excellente semaine et vous retrouve bientôt. 🙂

img_0906hd.jpg

Pourquoi j’ai perdu mon pari

     Quelle honte quand j’y repense! J’ai perdu ce maudit pari : prouver à mes amis que je n’avais peur de rien, même la nuit, dans un endroit lugubre. Ninon m’avait pourtant mis en garde !!! Mais ça été plus fort que moi….

      Un soir, pour fêter l’anniversaire d’Alex, étudiant en lettres comme nous cinq, nous dînâmes dans un restaurant russe. Après une soirée bien arrosée à la vodka, Léo me lança un pari. Pourquoi pas dans le musée de mon père ? répliquai-je comme un abruti.

Annex - Grant, Cary (Enter Madame)_03.jpg

Ah ouais ! Pas bête! répondit Manon. Je leur avais en effet raconté les expériences de mon père, gardien dans un musée de cire quelque peu inquiétant. Parfois, il avait l’impression que, la nuit, les statues se déplaçaient, clignaient des yeux et même, une fois, l’avaient suivi ! Finalement, nous décidâmes tous de participer à ce jeu idiot, où l’un d’entre nous devait rester enfermé une nuit dans cet endroit. Après un « Alea jacta est ! » à l’unisson, nous lançâmes tour à tour les dés. Évidemment, le sort s’acharna sur moi…

Le lendemain, vers dix neuf heures trente, nous nous rendîmes tous au Musée. Après un dernier mot d’encouragement, ils me laissèrent seul, dans l’immense hall, avec toutefois un sac contenant une lampe électrique et un téléphone portable. Les statues, aussi immobiles que des morts, m’attendaient.

Huit coups retentirent, annonçant la fermeture : l’aventure commençait enfin ! Cependant, le crépuscule n’étant pas encore tombé, il me restait encore trois heures avant que la nuit n’enveloppe la Terre de son manteau étoilé. Réalisant que je devais me trouver une cachette rapidement, je franchis les cordelettes de sécurité et me réfugiai dans un coin, derrière un meuble en bois. Pour m’occuper, j’allumai mon téléphone portable et entamai une partie de solitaire. Ce jeu était bien approprié pour une telle situation !

Tout à coup, je perçus des bruits de pas. Me dissimulant au mieux, je vis mon père effectuer sa dernière ronde, avant de quitter le musée. Quelques minutes de silence total. A peine étais-je sorti de la pénombre que … horreur ! Devant moi se dessinait une scène sanglante et glauque où un garde d’une autre époque exposait aux yeux des spectateurs et des badauds enthousiastes, la tête d’une femme, celle de Marie-Antoinette ! La guillotine se dressait, fière d’avoir vaincu la royauté. Des gouttes de sang encore fraîches maculaient le couperet de la guillotine qui, hélas, n’avait pas encore fini sa besogne : trois autres femmes (des aristocrates sans doute…) montaient calmement les marches qui les acheminaient vers une mort certaine. Leurs cheveux étaient coupés très court afin de faciliter le travail du bourreau et celui du couperet. Quelle chance de ne pas être né à cette époque !

Je me ressaisis et décidai de sortir de cette salle maudite. Continuant d’explorer le Musée à la torche, j’entendis les onze coups fatidiques sonner au clocher. Seules mes chaussures martelant le plancher résonnaient dans les vastes couloirs, couloirs sombres où les silhouettes des statues se reproduisaient sur les murs. L’atmosphère me donnait l’impression que cet endroit était occupé … De temps en temps, j’éclairai faiblement des pièces obscures dont je ne franchissais pas le seuil. J’espérai ne pas me retrouver nez à nez avec une statue ayant l’allure d’un spectre. J’avais l’impression que quelqu’un m’épiait, que les yeux des statues étaient tous orientés vers moi. Après m’être retourné plusieurs fois, je continuai de parcourir les salles.

Rebeca05.png

Je découvrais ainsi des personnalités qui, auparavant m’étaient inconnues : Georges Bizet, Dalida, Bernard Arnault, et bien d’autres. Toutes les statues étaient répertoriées par thèmes ou par époques. Un profond silence régnait quand je pénétrai dans la chambre mortuaire où des prêtres égyptiens embaumaient un de leurs grands pharaons : Ramsès II. Bien que je ne fusse pas superstitieux, je me retirai au plus vite de la chambre funèbre et entrai vers un endroit plus agréable à visiter : la mise en scène du festival de Cannes. Peut-être y trouverai-je Monica Bellucci, mon actrice préférée. Oui ! elle était là, toujours aussi belle, vêtue d’une robe pourpre sur laquelle ondulaient ses longs cheveux noirs. En admiration devant elle, je m’en éloignai petit à petit en faisant quelques pas en arrière. Une main se posa brusquement sur mon épaule. Pris de panique, je pivotai d’un coup, renversant la sculpture de George Clooney, qui s’effondra dans un fracas infernal. Le bruit de la chute résonna çà et là, donnant l’impression que le Musée allait s’écrouler comme un château de cartes. Après quelques secondes de silence, j’examinai le personnage qui gisait par terre pour voir si les dégâts étaient importants. Apparemment, rien de grave.

Vingt trois heures trente passées : je me retrouvai dans la salle des Miroirs où mon image se reflétait à l’infini. Une ombre furtive se profilait sur l’un d’eux derrière moi. Je sursautai et me retournai : personne ! Trucage, illusion, je ne cherchai pas à en savoir davantage et me retirai au plus vite. Maintenant, à l’approche de minuit, les minutes s’écoulaient aussi lentement que les heures. Je continuai ma visite nocturne et de temps en temps, j’entendais le grincement d’une porte, le crépitement d’un feu. Certainement était-ce mon imagination trop fertile qui inventait de tels détails… Désormais, il ne restait plus qu’une salle à explorer. A peine y étais-je entré que la porte se referma brusquement derrière moi. Je sursautai, puis je ris nerveusement de cette petite frayeur. Cette porte se ferme automatiquement, me dis-je pour me rassurer. Ils étaient là, les criminels de tous les temps, de Néron à Ivan le Terrible, en passant par Vlad III l’Empaleur (tristement connu sous le nom de Dracula) et Jack l’Éventreur. Je frissonnai à la vue de ces êtres à l’air menaçant qui avaient fait passer de vie à trépas un bon nombre de leurs compatriotes. Les piles de ma torche commençant à se fatiguer, j’appuyai sur l’interrupteur pour éclairer la pièce ; je fus surpris de constater que l’ampoule n’illumina la salle que pendant quelques secondes. Puis tout s’assombrit à nouveau.

Le silence devenait pesant, l’atmosphère accablante. Le campanile sonna un coup dans la ville endormie. Distrait une fraction de seconde par le son de l’horloge, j’oubliai où je me trouvais. Un hurlement sorti des profondeurs du musée, me rappela à la réalité. C’était le cri désespéré d’une femme qui voyait la mort arriver. Appelait-elle quelqu’un pour venir à son secours? Que faire?

102909_scream_of_fear_strasberg_screamCROP.jpg

Mon cœur s’était arrêté de battre et la peur s’empara soudainement de moi : une sueur glacée coulait le long de ma nuque, il m’était impossible d’avaler ma salive et mes jambes se dérobaient sous moi. Mes mains tremblaient, j’eus de la peine à composer le numéro d’Alex.

– Pourquoi chuchotes-tu ? Tu as peur qu’une statue t’étrangle ? ricana Alex.

Je le suppliais de venir tout de suite. Ce n’était pas une plaisanterie. Au son de ma voix, il le comprit.

Mon père vérifia avec mes amis que toutes les ouvertures étaient bien fermées et fit le tour complet du musée. Il n’y avait absolument personne.

N.B. : J’avais écrit cette nouvelle fantastique (donc cette histoire est purement fictive 🙂 ) il y a quelques années pour un concours sur la peur. En espérant qu’elle vous aura plu et en attendant de vous lire dans les commentaires, je vous souhaite un excellent dimanche et vous avertis que l’on se retrouve dans une dizaine de jours environ. En attendant, je vous souhaite un beau mois d’août. 🙂

Les photographies proviennent de ces sites :

http://doctormacro.com/Movie%20Star%20Pages/Grant,%20Cary-Annex4.htm (site doctormacro)

http://el-pobre-cito-hablador.blogspot.com/2013/11/rebeca-la-sombra-del-pasado-es-alargada.html  (extrait du film « Rebecca »)

https://www.nbcnewyork.com/the-scene/events/Classic-Horror-Flicks-Resurrected-For-Halloween.html

Jamais deux sans trois: trouvailles # 65

# 1. Il y a quelques semaines, j’ai eu l’occasion de me rendre chez « la petite marchande » à Angers. Cet endroit regorge de merveilles. J’y ai découvert, entre autres, ces jolis gobelets en plastique sur le thème de Belle et Bo. Le prix est certes élevé (5,50 euros les 8) mais le motif reste indémodable. Comment ne pas trouver ravissant le petit lapin Bo ? 🙂 (Si jamais vous recherchez des articles de décoration de table sur différents thèmes, il y a le site de la marque d’où proviennent les gobelets.)

belle et bo gobelets plastique carton vintage lapin rabbit

# 2. Si vous recherchez un démaquillant ou plutôt une solution micellaire efficace, je vous recommande celle de Bioderma. En effet, elle nettoie bien le visage en ôtant le maquillage, le mascara. (J’ai testé avec ce mascara Marc Jacobs.) De plus, l’odeur de ce produit (sans paraben) est discrète et agréable, et le prix est assez raisonnable (comptez 5 euros environ).

bioderma démaquillant sébium H2O avis review solution micellaire.jpg

# 3. Comme vous le savez sans doute (si vous avez lu la partie « à propos » que je vais sans doute améliorer prochainement), j’aime énormément les pays nordiques et spécialement la Suède. Aussi, j’ai été plus que ravie de découvrir un joli livre de recettes écrit par la reine du polar suédois, Camilla Läckberg. Voici mon avis sur le livre « A table avec Camilla Läckberg » des éditions Actes Sud : tout d’abord, j’apprécie énormément que le livre soit imprimé à Barcelone et non en Chine. Cela se ressent sur la qualité du produit (et sur le prix : comptez 29 euros en librairie.^^Si vous ne le trouvez pas en magasin, il peut être quelquefois disponible ici sur Priceminister.).

à table avec camilla Läckberg avis livre de recettes recipe scandinavian Suède 1  .jpg

Ensuite, les quelques photographies de Fjällbacka donnent envie de voyager et celles des plats proposés sont principalement des gros plans et motivent à se mettre aux fourneaux. 🙂 Enfin, les recettes fournies restent originales et j’aime qu’il n’y ait pas que des plats à base de poisson. En ce qui concerne les desserts, il me tarde de les essayer. Je vous en partagerai quelques-uns ici. En espérant que cet article vous aura plu, je vous souhaite une excellente semaine et vous retrouve samedi ou dimanche prochain.

Un article sera en ligne…

Coucou tout le monde. Un petit post pour vous prévenir que l’on se retrouve demain après-midi avec un article tout en rose poudré. 🙂 Je vous présenterai alors trois petites merveilles. En attendant, je vous souhaite une belle journée.

vintage-163677_1280

(Source: La photo ci-dessus provient de Pixabay)

Depuis le temps…

Il y a plusieurs mois (novembre exactement), j’ai été nominée ici à un tag (et non aux oscars 🙂 ) par Loufoxinlove, blog que j’apprécie fortement. (Si vous souhaitez lire ma petite présentation sur celui-ci, cliquez ici.). Je voulais publier cet article plus tôt mais malheureusement, le temps a eu raison de moi. 🙂 Aussi, je profite des instants dont je dispose aujourd’hui pour répondre aux questions posées. Bonne lecture à vous.

Si tu étais une chanson, tu serais… Pourquoi ?

« Let’s face the music and dance » (chantée par Seth Mac Farlane). Cette musique est vraiment entraînante, rythmée comme il faut. Pour la petite anecdote, je l’ai découverte en regardant… le dessin animé « Sing » (« Tous en scène » en français) qui vaut le détour. (N.B. : La photographie provient de ce site.)

Film Title: Sing

Si tu étais une chanteuse, tu serais… Pourquoi ?

Doris Day. Sa voix douce et mélodieuse interprète parfaitement ses chansons et elle réussit à nous transporter dans les années 50 en un rien de temps. (N.B. : La photographie suivante provient du site « Doctormacro ».)

Annex - Day, Doris_05.jpg

Si tu étais un ustensile de cuisine, tu serais… Pourquoi ?

Alors là, je ne sais pas. 🙂 Je passe mon tour.

Si tu étais un film tu serais… Pourquoi ?

« Chantons sous la pluie ». Ce film est un condensé de bonne humeur, de rires, de rêve éveillé. Les danses et les chansons sont ….incroyables. J’ai tellement apprécié cette comédie musicale que je suis allée la voir …quatre fois au Châtelet et au Grand Palais. 🙂 Quand on aime, on ne compte pas.

Singin'_in_the_Rain_trailer_2

Si tu étais une star de cinéma, tu serais… Pourquoi ?

Grace Kelly…rien que pour porter toutes ses magnifiques robes. 🙂 Non, disons que c’est une des actrices qui était appréciée pour sa gentillesse et bien d’autres qualités. (N.B : La photographie suivante provient du site « Doctormacro ».)

Annex - Kelly, Grace_NRFPT_16.jpg

Si tu étais un livre, tu serais… Pourquoi ?

La question à ne pas poser à une littéraire. Ahaha. Je dirai « Les fables » de la Fontaine pour l’aspect amusant et instructif de celles-ci. (N.B. : L’image provient de ce site.)

fables

Si tu étais un écrivain, tu serais… Pourquoi ?

Pour reprendre une phrase d’Hugo qui disait « Je veux être Chateaubriand ou rien. », je dirais « Je veux être Victor Hugo ou rien ». Son style est absolument incroyable dans…Les Misérables surtout.

Victor_Hugo.jpg

Si tu étais une destination de vacances, tu serais… Pourquoi ?

Sans hésitation…la Creuse.  Ahaha. Je vous ai bien eus. Non, plus sérieusement, il s’agirait de Rome. Tout dans cette ville m’enchante : les monuments,  le soleil, la bonne humeur qui y règne. (N.B. : L’image provient de ce site.)

800px-Rome_Skyline_(8012016319)

Si tu étais une couleur, tu serais… Pourquoi ?
Observe le blog et tu découvriras ma couleur préférée. 🙂 A vrai dire, j’aime beaucoup le rose poudré qui apporte de la gaieté et de la clarté pour ensoleiller les journées. (N.B. : L’image provient de Pixabay.)

pixabay.jpg

Je nomme Sarah du blog « Mes carnets riviera » (qui va bientôt ouvrir son blog), Fériel du blog « Matoushisleblog« , Nawal du blog « Serial chineuse« , Cécile du blog « Une robe couleur de lune » et Audrey du blog « Big or not to big« . Hâte de vous lire les filles. :). Même si vous n’êtes pas nominé(e), vous pouvez aussi répondre aux questions sous cet article. Je serai curieuse de vous lire. 🙂

En espérant que cet article vous aura plu, je vous souhaite une excellente journée et vous préviens que le blog se met en pause pendant quelques jours. 🙂 Retour prévu mercredi 4 avril normalement. 🙂

L’univers de la blogosphère n’est-il réservé qu’à un petit nombre ?

(La réponse est..dans l’article. 🙂 ) Pourquoi un tel titre, me direz-vous? Eh bien, c’est tout simplement pour appâter le poisson et vous obliger à lire l’article en entier. 😂Je plaisante, bien évidemment. 😃Je ne sais pas si vous avez eu l’occasion de rencontrer cette pépite, alors la voici:  « La blogosphère est saturée. » (En d’autres termes, il ne sert à rien de créer un blog, tout a déjà été dit sur tout, personne ne peut se faire une place sur Hellocoton, etc.) Bien évidemment, tout cela est faux si l’on crée son blog, en gardant sa personnalité, dans l’unique but de partager ses créations, ses bons plans (etc.). On trouve toujours des ressources, de nouveaux sujets, etc. (N.B.: Cette image provient du site « Doctormacro ».)

Annex - Hayworth, Rita_08

Alors, si vous voulez créer un blog pour partager votre passion de l’écriture, pour faire rire ou réfléchir, lancez-vous, vous ne regretterez pas votre choix. En revanche, il est important de savoir que cette activité vous prendra du temps, ne serait-ce que pour vérifier l’orthographe. 😉

I- Petit retour en arrière : les fondations

Avant de mettre en ligne mon petit blog, j’ai passé plusieurs mois à réfléchir à l’investissement que j’allais mettre dans celui-ci (Rassurez-vous, je ne cumule pas d’argent sur votre dos, loin de là. 😃), à préparer les fondations, à choisir le design, le titre, etc. Selon moi, cela constitue une étape indispensable car on évite de perdre du temps pour rien. On s’assure ainsi de la solidité du projet.

II- L’hébergeur

Si vous ne savez pas quel hébergeur prendre, je vous conseille WordPress. (J’en suis pleinement satisfaite…et j’ai des actions chez eux😂. Non, plus sérieusement, quand quelque chose me plaît, je le dis. C’est vrai, non ?) Les thèmes gratuits sont variés et vous pouvez personnaliser votre blog assez facilement. (N.B.: je ne suis pas très douée en informatique, donc quand je vous dis que tout le monde peut se lancer, je suis sérieuse : il suffit seulement d’y croire et d’être motivée. Bon, le seul élément qui me fait rire, c’est que je n’arrive plus à créer de catégorie alors que j’y arrivais très bien au début.😂)

III- Le titre du blog ou le choix cornélien

Pour ce qui est du titre, réfléchissez-y longtemps avant de mettre votre blog en ligne car il est très difficile, par la suite, d’opérer un changement. (Pensez à vos lecteurs qui risquent de ne plus vous reconnaître.😂) En ce qui me concerne, j’ai hésité longuement entre « un soupçon de vintage » et « une touche de vintage » J’ai éliminé le soupçon car je trouvais que cela avait une connotation négative.

IV- Deux guides du routard version blogging :  « Trafic mania » et « Trucs de blogueuse »

Un des sites que je trouve exceptionnel en matière de blogging et de contenu est Trafic mania, tenu par André Dubois. En effet, à travers ses différents articles, l’auteur arrive à capter le lecteur (Sa plume est incroyable. 😱 ) pour lui donner des astuces pour les titres d’articles (etc.) bien que le site n’ait pas un design incroyable. Comme quoi, l’écriture, ou plus précisément le style, est essentiel pour transmettre des émotions, etc. Il n’y a pas que les photos qui sont indispensables.

Dans un autre style, j’ai vraiment apprécié lire le blog « Trucs de blogueuse » qui m’a apporté des réponses aux questions que je me posais sur les conditions légales pour effectuer un tirage au sort, les mentions légales à ajouter, etc.

V-  Les photos

Si vous regardez les archives de mon petit blog, vous verrez que les premières photos semblent un peu vides (cf photo ci-dessous) ou fouillis. Il faut un début à tout. Depuis quelques semaines, je commence un peu à comprendre le fonctionnement de la photographie. (De la même façon que c’est en forgeant que l’on devient forgeron, de même c’est en prenant des photos que l’on acquiert un œil photographe, c’est-à-dire qu’on repère un peu plus facilement les couleurs qui vont ensemble, etc. Je ne prétends pas du tout être photographe, loin de là.😂)

photo 1 champignon aux fines herbes

N’ayant pas d’appareil photo incroyable (Oui, je n’ai pas acheté le dernier reflex. lol), je me contente de mon téléphone pour le moment. Mais je me dis que l’on n’est pas obligé de payer des milliers d’euros pour faire des photographies convenables. Il faut seulement du travail ou du talent. À ce sujet, je me rappelle d’un passage drôle d’une émission sur M6. Un coiffeur de Marseille ne cessait de clamer sur les  toits qu’il avait acheté ces ciseaux à 400…euros. 😱Autant vous dire que le commentateur, Fabien Provost a dit d’un air amusé que le prix des ciseaux n’était pour rien dans la qualité de la coupe de cheveux. 😂 Non mais c’est vrai.

mousse-truite-saumon-fumecc81-pippa-middleton-livre-recettes-365-jours-de-fecc82te-entrecc81e-festive

En ce qui concerne les photos, je n’utilise que très rarement un filtre. Je me contente en général de régler la luminosité (comme sur la photo ci-dessus faite avec mon téléphone) et la « chaleur » des photos. Pour le format, j’effectue un cadrage en rognant les photos afin de ne pas avoir trop d’espaces vides, etc. Enfin, je dirais que lorsque l’on prend des photos, il est important de faire cela par plaisir et de ne surtout pas se mettre d’obligation. Vous pouvez également, pour trouver l’inspiration, écouter de la musique. Je sais que c’est ce que je fais la plupart du temps et je dois dire que c’est fascinant de constater que la musique classique (ou de films) reste très inspirante. Essayez (à moins que ce ne soit le cas.) et vous m’en direz des nouvelles. 🙂

VI- Le référencement

Si vous souhaitez avoir quelques lecteurs qui partagent votre passion, (Le nombre importe peu, je trouve mais il est quand même nécessaire d’en avoir quelques-uns afin de ne pas avoir l’impression de faire des monologues à longueur de temps.) voici quelques astuces que j’utilise.

Règle n°1 : Les mots clés

Lorsque j’enregistre une photographie ou que je publie un article, j’ajoute des mots clés en lien avec le sujet. Et pour vous montrer l’importance des mots clés, je vais vous fournir un exemple précis lié à mon blog. Il y a quelques mois, j’ai publié ici une recette « chouquettes de lardons« . En faisant le choix de mettre le mot « chouquettes », cela a eu un impact  puisque mon article se retrouve en première page de Google pour la recherche « chouquette aux lardons » alors que ce n’aurait pas été le cas si j’avais mis « choux aux lardons ». Idem pour deux ou trois autres articles du blog.

chouquettes-salecc81s-lardons-livre-recettes-apecc81ros-de-fecc82tes-hachette-cuisine

Règle n°2: Le choix des sujets

En ce qui me concerne, je trouve que le choix du sujet est un élément clé d’un article réussi. Il peut faire quelquefois toute la différence entre tel et tel blog. Certes, il ne faut pas écrire un sujet parce que ce dernier est à la mode mais parce qu’il nous plaît. Toutefois, si l’on veut écrire sur le même sujet que quelqu’un d’autre (DIY, humeur, etc.), on peut l’aborder d’une manière différente et s’intéresser à un aspect qui n’avait pas encore été développé, (etc.) pour éviter de donner aux lecteurs l’impression de lire toujours les même choses.

Règle n°3: Ne pas lire la suite…

Je ne sais pas si cela vous est déjà arrivé mais lorsque l’on a peu de connexion, il n’y a rien de plus pénible que de devoir ouvrir cinquante onglets pour lire les articles. Aussi, ai-je opté pour le moment pour une lecture sans le « lire la suite de l’article » qui peut en décourager certains. (Après, il y a des avantages et des inconvénients dans les deux cas.)

Règle n°4: Les réseaux sociaux

Il y a quelques mois, j’ai décidé de prendre un peu plus de temps pour être présente sur les réseaux sociaux. Je ne passe pas un temps considérable sur ceux-ci mais le peu de temps que j’y passe, je le consacre à l’échange avec des comptes que j’ai découverts et auxquels je suis abonnée. Je préfère privilégier la qualité à la quantité et il est très rare que je me désabonne d’un compte parce que je réfléchis un milliard de fois avant de suivre l’univers d’une personne. 🙂

En espérant que cet article vous aura plu et vous aura peut-être donné envie d’ouvrir un blog, je vous souhaite une excellente semaine. N’hésitez pas à me poser des questions si vous souhaitez en savoir plus sur le blogging.